Coupe du monde 2014 : bilan des Bleus

Ça y est, les Bleus ont atterri en France, au Bourget, après leur élimination de la Coupe du monde 2014, par l’Allemagne en quarts de finale. Deux jours après la déception, c’est le moment de faire le point sur ce qui a marché et ce qui a moins bien marché. Le Yaourt du Sport vous livre son bilan des Bleus à la Coupe du monde 2014. Le tout en infographie (merci à tous les stagiaires qui ont passé leur week-end dessus) à partir des notes des joueurs de l’équipe de France lors de leurs 5 matchs dans ce Mondial.

Avant de passer au bilan par joueur, une question légitime se pose : les Bleus de Didier Deschamps ont-ils fait mieux que les Bleus de Laurent Blanc ? A première vue, le parcours est relativement le même, avec une élimination en quarts de finale (contre l’Espagne en 2012, contre l’Allemagne en 2014). On s’aperçoit toutefois que quand la France avait réussi un seul match en 2012 (contre l’Ukraine), elle en a réussi 3 cette année : contre le Honduras, la Suisse et le Nigeria. Ajoutez à cela un football plus offensif avec beaucoup de buts marqués et un comportement en dehors du terrain presque sans tache, et on obtient une équipe de France plus populaire. C’est autant dû au terrain qu’à la communication, mais peu importent les raisons, les Bleus ont réussi à séduire de nouveau la France et à réunir les supporters derrière eux. A deux ans d’un Euro en France, ça tombe plutôt bien !

Bilan par joueur

Coupe du monde 2014 : bilan de l'équipe de France

Coupe du monde 2014 : bilan de l’équipe de France

Notons tout d’abord que les 11 retenus sont ceux qui ont été titularisés au moins 3 fois sur les 5 matchs joués.

– La note moyenne des Bleus de 5,8 représente bien le parcours des Bleus : mention assez bien. On l’a dit : 3 matchs réussis, surtout les deux premiers contre la Suisse et le Honduras, qui nous avaient donné un peu d’espoir. La déception sera venue de la rencontre face à l’Équateur et surtout de celle contre l’Allemagne, où les Bleus auront été impuissants, exactement comme contre l’Espagne en 2012. De ce point de vue, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’arriver à la hauteur des plus grandes nations. La France est parmi les huit meilleures équipes du monde, pas davantage, c’est sa place.

– Le meilleur joueur des Bleus est donc Mathieu Valbuena, avec une note moyenne de 6,875. Un très bon début de compétition, des coups de pied arrêtés souvent décisifs et un final un peu moyen. Son absence s’est fait sentir contre l’Équateur. Il venait au Brésil avec l’ambition de décrocher le titre de meilleur plongeur du tournoi, mais ses petites roulades sont passées totalement inaperçues face à celles de Robben, Neymar et compagnie (pas le Belge). A noter aussi les bonnes prestations de Matuidi et Lloris, fidèles au poste.

– Le plus mauvais joueur des Bleus est donc… Antoine Griezmann. Je sais ce que vous allez dire, c’est sévère, mais avec une moyenne de 4,33, c’est incontestable. En fait, il paie cher ses performances décevantes en tant que titulaire, alors qu’il a beaucoup plus apporté quand il sortait du banc. Sa Coupe du monde n’a pas été mauvaise, mais son rôle est plus celui d’un « super sub ». RDV dans 2 ans ! A noter que Varane n’était pas très loin d’avoir le bonnet d’âne, la faute à une première mi-temps très difficile face à l’Allemagne.

– Sans surprise, le joueur français le plus irrégulier est Karim Benzema. Nos statisticiens (qui, eux aussi, ont bossé tout le week-end) sont formels : un écart-type de 2,1, c’est beaucoup pour des notes sur 10. Avec des notes qui s’échelonnent de 3,5, contre l’Allemagne, à 9,5, contre la Suisse. Mais au bout du compte, il est le meilleur buteur (3 buts, presque 5) et le meilleur passeur (2 passes décisives) des Bleus. Un Mondial que je qualifierais de « chelou » pour le Madrilène, qui se conclut sur une note amère (la chauve). Signalons aussi un autre joueur qui a brillé par son inconstance : Pogba, décisif et 7,5 contre le Nigeria, dépassé et 3,5 contre l’Allemagne. De quoi donner des regrets à Sissoko ? Peut-être, lui qui avec une moyenne de 7,25 sur 2 matchs, mérite d’évoluer en Septsoko.

Quel bilan tirez-vous des Bleus dans cette Coupe du monde ? Dites-le-nous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

B.

7 réflexions au sujet de « Coupe du monde 2014 : bilan des Bleus »

  1. il manque à cette équipe, à la fois de la constance et pour certains un peu de maîtrise technique et de clairvoyance, c’est vrai que Valbuena a été un peu au dessus du lot et ce que j’ai apprécié c’est qu’il nous a épargné les simulations qu’il fait parfois avec Marseille.mais cette locomotive n’a pas assez de puissance pour tirer tous les wagons. il manque a cette équipe un vrai leader et quelques coéquipiers pour terminer le boulot, comme en ont les équipes qui sont en demi.
    ce qui est encourageant c’est qu’on a quelques jeunes qui ne peuvent que progresser, mais il n’en demeure pas moins qu’on a vu un équipe très moyenne. j’aurai du mal à établir un classement parce qu’à chaque match on a vu des joueurs différents, manquer d’adresse de combativité ou de forme physique ,ce qui nuisait à la performance des autres.
    si les équipes qui se sont qualifiées ne m’ont pas vraiment impressionné; je trouve néanmoins qu’elle avaient toutes ce petit plus, qui justifie qu’elles soient passées

    • C’est sûr que si ces équipes se sont qualifiées, c’est qu’elles le méritent d’une manière ou d’une autre. Mais bon, quand on voit les Pays-Bas Robben-dépendants et l’Argentine Messi-dépendante, on se dit qu’on n’est pas si loin.

  2. Vous auriez pu dire bien des choses en somme !
    Le commentaire footballistique a posteriori n’est décidément pas une science humaine ! La note de 9.5 n’était pas bonne, tout le monde l’a dit et écrit, donc tout le reste s’écroule pour Benzema et le terme irrégulier convient à peine. Griezmann, le pire joueur, c’est quoi cette insulte pseudo-objective ? Arrêté illégalement deux fois dans ses remontées de balle, par des germains la bave aux lèvres, il sera peut-être la cause de l’éviction de Schweinsteiger de la finale (je ne doute pas que, la Colombie ayant fait le boulot, le Brésil sans Neymar ni la Forêt cachée par l’arbre, ne passera pas l’obstacle des Goths). Le seul point où je suis d’accord c’est Valbuena qui malgré sa bouche continuellement en trompette n’a pas avalé les feuilles de match. L’image de ce mondial bleu restera pour moi Valbuena sautant sur son bourrin Giroud.

    • L’exercice, aussi imparfait soit-il, consistait à faire la moyenne de chaque joueur sur l’ensemble des matchs disputés. Benzema a été excellent contre la Suisse, lui mettre au dessus de 9 n’était pas insensé. Il a aussi été très bon contre le Honduras. Sa fausse note finale doit-il faire oublier son époustouflant début de parcours, salué par le monde entier ? Je ne crois pas et c’est ce à quoi cet article tente de rendre justice.
      Griezmann, comme les autres, n’a été noté que lorsqu’il été titulaire. Et dans la peau d’un titulaire, il a déçu. D’accord, il a été arrêté illégalement 2 fois par les Allemands, mais doit-on crier au génie pour une belle remontée de balle jusqu’à 60m des buts adverses ? Il a beaucoup plus apporté en tant que remplaçant, d’où le qualificatif de « super sub ». Par ailleurs, Schweinsteiger ne risque pas d’être suspendu pour la finale, les cartons étant remis à zéro après les quarts de finale.

      • 76e. C’est fou ! Benzema enlève le ballon à Valbuena pour contrôler, crocheter et rater sa frappe !
        Le parisien du 4/7 avec photo.

        Imaginons que Benzema ait bien joué, là j’étais d’accord avec « rendement irrégulier », mais comme l’écrivait mon prof de maths en 5ème : « 3/20 de moyenne, s’est maintenu ! »
        Et Valbuena était au firmament parce qu’il aurait tiré à ras de terre. Mais Benzema devait se servir et être servi, pas comme au Real, c’est le destin et non une statistique. Ah saloperie de facteur humain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.