France – Honduras : les notes des Bleus

La Coupe du monde de l’équipe de France est lancée ! Avec un premier match contre le Honduras, les Bleus devaient nous montrer ce dont ils étaient capables et l’emporter donc 8-0. Hélas, pas de 8 buts marqués, mais tout de même une victoire (ouf !) 3-0 contre des Honduriens, que nous qualifierons d’engagés. Le Yaourt du Sport vous livre les notes des Bleus pour ce France – Honduras ! Et nous vous rappelons que vous pouvez déjà connaître l’identité du vainqueur de la Coupe du monde

France - Honduras : Les notes des Bleus !

France – Honduras : Les notes des Bleus !

Lloris (5) : Il a rassuré sa défense sur ses rares interventions. Puis il en a profité pour rassurer sa voiture. Rigolez s’il vous plaît, mon radiateur a le cancer.

Evra (6) : Cadabra. Il se sacrifie pour éteindre une contre-attaque hondurienne, ce qui lui a valu la première biscotte française du Mondial (8e). Ça n’a pas été sans nous déplaire. Un match de guerrier, comme en témoigne sa sortie sur civière, avant de revenir sur le terrain.

Sakho (5) : Belle intervention de la tête en première période. En deuxième, il se faisait tellement chier qu’il est monté en tribune pour profiter du match.

Varane (5) : Soirée tranquille pour un mec qui l’est tout autant.

Debuchy (7) : Attention Mathieu, ton postiche ne recouvre pas tout ton crâne. Prends la taille adulte la prochaine fois. Super match à part ça, offensivement et « défensivement ». Il aurait même pu être crédité d’une passe dé s’il en avait fait une.

Cabaye (5,5) : Allume encore une grosse mèche (22e), à côté, puis une autre (60e), à côté. Pour changer. Remplacé par Mavuba (65e), nom à prononcer sur l’air du générique de Culture Pub.

Matuidi (6,5) : Il a tout donné pour inscrire un but en ce dimanche 15 juin pour fêter son père, Faria Rivelino Matuidi. Mais il a trouvé la barre (15e) et le petit filet (64e). Qui n’a pas cru au but sur cette dernière action ?

Pogba (6,5) : Son duel avec Palacios a été la clé du match ! Après s’être fait marcher dessus, le Turinois s’énerve, balaye le Hondurien et prend un carton jaune foncé (27e). Mais il chauffe bien Palacios qui revient à la (grosse) charge, dans la surface, ce qui provoque le penalty de l’ouverture du score et son expulsion (42e). Remplacé par Moussa « Rasé » Sissoko (56e), nouvel expert en grands ponts (92e).

Griezmann (4) : The Amazing Griezmann, le destin d’un zéro. Bonus +4 pour la coupe de cheveux. Et pour la tête sur la barre (22e).

Valbuena (7) : Notre Pirlo à nous. Comparaison tout à fait légitime : il ne peut pas faire pousser de barbe, mais il tire bien les coups de pied arrêtés et il prend un nombre incalculable de coups (de pied). Il aura bien mérité son Valkinder (Batman), Valbuena. Remplacé par Giroud (77e), qui est arrivé sans se presser.

Benzema (8) : Deux buts en Coupe du monde (44e, 72e), c’est déjà beaucoup plus qu’Anelka. La petite quenelle pour ce bon Nico ! Et pas loin du hat trick (48e), action sur laquelle on a enfin trouvé une utilité à la fameuse « Goal Line Technology » : elle a pu affirmer que la « rotondité » (merci CJP) de la balle avait bien franchi la ligne.

Vous avez des clous ? Non ? Vous avez des bananes ? Répondez-nous en commentaire, ou sur le Twitter et le Facebook du Yaourt du Sport !

La rédac’ Yaourt du Sport

8 réflexions sur « France – Honduras : les notes des Bleus »

  1. J’ai découvert Les Yaourts du Sports ou Yogourt…. depuis 3 match

    Je me régale et j’attends avec impatience le prochain match pour vous lire..

    Vous êtes excellents, au moins pour le 1 pour le 2 et le 3… et zéro à personne

  2. Benzema est trop perso. C’ est uCeci étant, à mon avis, les notes ici sont bien plus sérieuses qu´ailleurs. Bravo le yaourt

    -Difficile à critiquer mais enfin Benzema, à mon sens, est trop perso. Il fout un peu le bordel, les autres ne suivent pas toujours. C’ est un peu normal pour un avant-centre mais dans un match moins facile çà peut couter cher. Avec 2,5 buts c’ est bien beau et pourtant…

    -La technologie sert certes, à valider le but MAIS aussi, l´attribuer à son véritable auteur: el portero hondureño.
    -Grave pour la suite: les cartons son trop nombreux.

    • Merci de ton mot d’encouragement ! :)
      Je sais pas si on peut taxer Benzema de « perso », ce genre de caractéristiques fait en effet partie de la panoplie de l’avant-centre. Et ce soir, 2,5 buts, c’est suffisant, on lui en demande pas beaucoup plus. ;)
      C’est vrai que la super Goal Line Technology a hélas servi à « retirer » un but à Benzema…

  3. Bene bene respondere. Dignus, dignus est entrare. In nostro docto corpore.

    Concernant Griezmann, le figaro n’a pas vu le même match que le yaourt. Belle détente verticale mais Giroud, l’absent que 3 coups francs ont cherché en vain en première mi-temps, saute plus haut.

    • Ne serait-ce pas là une citation du Malade imaginaire ? ;)
      Beaucoup de gens nous trouvent sévères avec Griezmann, mais le fait est qu’il a moins apporté que les autres. Ça ne veut pas dire qu’il n’est pas intéressant, mais Giroud aurait pu également être précieux dans son rôle de pivot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.