France – Finlande : les notes des Bleus !

Après la démonstration réalisée face à l’Australie il y quatre jours, on attendait avec impatience de voir si cette victoire 6-0 avait définitivement mis l’équipe de France sur les bons rails. Et ce soir, les Bleus recevaient la terrible équipe finlandaise de Teemu Tainio (l’ancien Auxerrois) dans le cadre du dernier match des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Avec à la clé une victoire assez convaincante 3-0 ! Les bons rails, on vous dit. Quoi qu’il en soit, l’équipe de France devra passer par un barrage pour se qualifier pour le Mondial… C’est pas gagné, mais on va y croire ! Le Yaourt du Sport vous livre en exclusivité les notes des 11 Bleus de ce France – Finlande ! L’homme du match ? Indice : bon, il vient ce Ballon d’Or ?

Les notes des Bleus pour France - Finlande (3-0)

France – Finlande : Les notes des Bleus !

Lloris (6,5) : Ça va mieux pour notre capitaine, auteur surtout d’une bonne intervention (18e). Un imodium et ça repart !

Evra (5,5) : Une première période médiocre où il a perdu des ballons et a manqué de se blesser sur… une tête à 50cm du sol (31e). Mais il s’est fait un petit auto-discours remobilisateur à la mi-temps qui lui a redonné la pêche. En témoigne cette belle percée de fin de match (83e).

Abidal (3) : Donnez-moi un C ! Donnez-moi un H ! Donnez-moi un È ! Donnez-moi un V ! Donnez-moi un R ! Donnez-moi un E ! A-BI-DAL ! Sérieusement, pourquoi on l’a rappelé en défense centrale ?

Koscielny (5) : Moins impérial qu’à l’accoutumée, il a toutefois globalement bien couvert le couloir droit quand celui-ci était déserté par Debuchy.

Debuchy (6,5) : Pas évident de noter son match : il a beaucoup apporté en attaque, il était tout le temps devant, parfois même dans la surface (11e, 48e), mais par conséquent, il était beaucoup moins présent sur son côté, derrière. Ça dépend ce qu’on aime voir. Moi j’aime bien cette prise de risques. Même si on ne peut pas dire que ses centres auront toujours été d’une précision impeccable… En revanche, quand c’est précis, ça fait mouche ! Coup sur coup : une passe décisive pour Giroud (76e) et une presque décisive pour Rémy (77e). Quand on pense qu’il joue à Newcastle… Il y avait sans doute meilleur débouchy après le titre à Lille.

Matuidi (6) : Un sacré ratisseur. Son impact a été surtout impressionnant en première mi-temps et il en a profité pour se projeter vers l’avant à plusieurs reprises (10e, 35e). Je sais que ça vous a plu, alors on remet cette citation d’un grand homme : « Il est à l’aise, Blaise. Il est balaise, Blaise. » Remplacé par Cabaye (70e), à l’apport précieux, mais qui goinfre un caviar d’Evra (83e). Et vu la rareté de l’événement, c’est de l’insolence.

Pogba (7) : Costaud, puissant, bon relanceur… On dirait qu’il a déjà une bonne cinquantaine de sélections au compteur, il donne l’impression d’être déjà un pilier des Bleus ! A 20 ans ! Un peu comme Vieira en 98… Souhaitons-lui la même carrière. Le melon en moins si possible.

Ribéry (8) : Combien de débordements (4e, 6e, 37e, 40e, 47e…) ? Combien de kilomètres parcours ? Et que dire de son missile en lucarne qui ouvre le score (1-0, 8e) ou de sa nouvelle passe décisive pour Benzema (87e) ? Et il a aussi un truc en plus par rapport à Nasri, Valbuena, ou encore Messi et Ronaldo : son repli défensif énorme ! Bref, il fait penser à Kader Keita, mais en footballeur. Et coucou à Brian !

Valbuena (6) : Une bonne conservation de balle et quelques bons centres (37e), mais une entente à parfaire avec Nasri et Giroud notamment. Grosse mésentente avec ce dernier d’ailleurs : à la 16e minute, c’est Giroud qui centre pour Valbuena, qui… met la tête. Heureusement que c’était un centre à ras de terre.

Nasri (4) : On voit que milieu droit, ce n’est pas son poste de prédilection. Sans doute parce qu’il faut faire des centres et que ça, c’est pas son truc à Samir. Du coup, on ne sait toujours pas qui mettre à droite, vu que les options Nasri et Rémy n’ont pas été concluantes. Essayons Briand ! :) Remplacé justement par Rémy (77e) qui place une tête sur le poteau. C’est énervant les mecs qui sont meilleurs en remplaçant.

Giroud (7) : Un mec qui fait ce qu’on lui demande. Il n’a pas beaucoup de ballons à exploiter, c’est pas grave, il fait le pressing et défend sur les corners adverses (31e). Et dès qu’un bon centre arrive, il marque… ou plutôt fait marquer le défenseur adverse (2-0, 76e). Est-ce une passe décisive ? Remplacé, sous les acclamations du public, par Benzema (80e), qui a trouvé le temps de placer un pion (3-0, 87e) ! Et lui n’a besoin d’aucun défenseur pour mettre le ballon au fond, suivez mon regard !

Et vous, quelles sont vos notes ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

B.

4 réflexions sur « France – Finlande : les notes des Bleus ! »

  1. quand va t on arreter de couvrir de louanges Lloris ???? c’est quand meme son boulot d’arreter des balles de but non ? Par le passé il y des gardiens pour moins que cela qui ont perdu leur place a jamais …… Dans les sorties il est parfois just, quant a la relance il est nul…….. D’ou vient cette protection ?

    • Je pense que cette « protection » vient du fait qu’il nous a sortis de la daube à plusieurs reprises.
      C’est sûr, c’est son boulot. Mais il le fait, et en général, il le fait bien, donc on est plutôt contents. On ne lui demande pas de faire autre chose que son boulot. Pas besoin qu’il se mette à tirer les coups francs et les corners…
      C’est vrai que son jeu au pied est très perfectible. Quant à ses sorties, elles sont souvent pas mal quand même. Hier, je ne me souviens que d’une qu’il a ratée.

  2. Lloris est grand ! Je m’en fous qu’il fasse des dégagements en touche sous la pression, quant aux sorties je ne vois pas le problème. Il n’a fait qu’une boulette (2 en 1) contre la Roumanie. Un seul match raté depuis 2009 et surtout de grandes prestations de haute voltige.

    N’ayons pas la mémoire trop courte et n’oublions pas qu’il nous a qualifié pour la Coupe du Monde 2010 de part la double confrontation contre l’Irlande (prestation trop souvent oubliée au profit de la main d’Henry)… et que dire de l’Espagne-France de l’an dernier ? Deux exemples parmi tant d’autres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.