Géorgie – France : les notes des Bleus !

Spectaculaire. Enthousiasmant. Renversant. Les mots manquent pour qualifier ce que n’était pas ce Géorgie – France. Géorgie France, ça aurait pu être un nom de vieille chanteuse de variétés, mais ce n’était qu’un match de qualifications pour la Coupe du monde 2014. Les Bleus espéraient la victoire et la confiance, ils reviennent de Tbilissi avec un match nul et une attaque encore muette. Le Yaourt du Sport vous livre en exclusivité les notes des 11 Bleus de ce Géorgie – France ! L’homme du match ? Denis Balbir. Je crois que c’est lui qui s’est le plus dépensé ce soir.

Les notes des Bleus pour Géorgie - France (0-0)

Géorgie – France : Les notes des Bleus !

Lloris (5) : On attaque d’entrée par une phrase bien bateau : il a fait les arrêts qu’il a eus à faire. Tout d’abord une bonne intervention, sérieuse, sur une frappe d’Okriashvili (27e). Un peu brouillon cependant sur cette immense occasion géorgienne (48e), car il repousse mollement le ballon sur Gelashvili, mais voit avec bonheur le cuir frapper son montant droit.

Evra (4) : Une première période paisible, car libre de toute invasion tentée par les Géorgiens. Pas inquiété le Patou, il monte. Et il prend même de vitesse son vis-à-vis ! Incroyable mais vrai ! Mais soyons francs, ses centres sont globalement moisis. En plus, défensivement, il n’a vraiment pas été bon. Complètement enrhumé par Kobakhidze (49e), ça a failli coûter un but aux Bleus. Il ne faut pas oublier ton poste Pat.

Abidal (6) : Un match sans histoire. J’en suis le premier étonné, mais son retour aux affaires est ahurissant. Il apporte la relance qui manquait tant à l’arrière-garde française. Il a multiplié les bonnes interventions, comme face à Gelashvili (31e), et a insufflé de la sérénité lors des poussées caucasiennes.

Koscielny (6) : Quelle propreté dans le jeu du Gunner ! Son impact athlétique est très précieux contre ce genre de joueurs très rugueux. Ses gestes sont précis, et son envie est contagieuse. Il a même failli libérer l’équipe de France sur une belle tête non cadrée (87e). Et si on avait trouvé notre charnière idéale? Je blague. C’est la Géorgie.

Sagna (3) : A l’instar du bon Patou, il a eu tout le temps et le loisir de monter apporter le danger dans le camp adverse. Il s’est beaucoup porté vers l’avant, c’est vrai, mais quelle stérilité… On dirait que dès qu’il déborde, il tape un bon vieux L1-Carré à l’aveugle. Allez Bacary, je le note tout de même, DEUX centres sont parvenus à destination (60e et 63e). C’est bien beau de camper devant, il faut apporter quelque chose.

Guilavogui (3) : Pas vu en première mi-temps. Pas terrible en deuxième. C’était sans doute son dernier match en Bleu, donc c’était sympa de le voir quand même. Remplacé par Nasri (78e) : une rentrée intéressante marquée par quelques récupérations (87e, 89e) et un bon coup franc sur la tête de Koscielny (86e). Chemin de la rédemption, épisode 2.

Sissoko (6) : Il aime les matchs comme ça, Moussa (au bœuf). Il a fait la loi au milieu de terrain et sa puissance a été précieuse. Il a surgi plusieurs fois (54e, 57e, 66e…) pour couper les transmissions géorgiennes. Bon, après question précision des passes…

Ribéry (5) : Globalement très remuant, il a souvent bien orienté le jeu, combiné avec Valbuena et débordé sur la gauche. Mais face à la Géorgie, on attendait un peu plus du peut-être futur Ballon d’Or… Allez Franck, on y croit ! La routourne va tourner pour toi !

Valbuena (5) : Mobile mais assez inoffensif durant les trois quarts du match, il s’est réveillé dans les dix dernières minutes. Il a tenté sa « spéciale enroulée », mais dans les bras du gardien (84e), et a délivré deux excellents ballons pour Giroud (91e, 94e). Un peu tard.

Giroud (4) : Je ne l’ai quasiment pas vu avant les arrêts de jeu, où il s’est illustré, sans réussite, soit à cause du gardien (91e), soit à cause d’un contrôle savonnette (94e). Pas suffisant. Ah si, à la 74e, il a tenté une frappe, à côté, qu’il a ponctué d’un « putain de sa mère ». Comme tu dis, Olivier.

Benzema (2) : Vous allez dire que c’est facile, mais je crois que la dernière fois que Benzema l’a mise au fond, c’était dans Zahia. Pas grand-chose à signaler, si ce n’est un contrôle de la main (57e). Mais n’est pas Thierry Henry qui veut… Remplacé par Gignac (62e). C’est quand on espère que Gignac sera le sauveur de la nation qu’on se dit que la Coupe du monde, c’est vraiment pas gagné…

Et vous, quelles sont vos notes ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

La rédac’ Yaourt du Sport

4 réflexions sur « Géorgie – France : les notes des Bleus ! »

  1. 3 pour Guilavogui???? A-t-on vu le meme match????
    5 aurait été plus juste car il a quand meme été au pressing et est resté plutot vers la défense. Donc je pense qu’il a fait ce que Deschamps lui a demandé de faire…

    • On a sans doute vu le même, mais disons qu’on l’a perçu différemment ! ;)
      Guilavogui est resté vers la défense, c’est vrai. Le pressing… je l’ai trouvé moyen. Et globalement, je trouve qu’il a très peu pesé. Et en face, c’était la Géorgie ! S’il n’est pas capable de s’imposer plus que ça face à cette équipe, je trouve ça peu rassurant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.