France – Espagne : les notes des joueurs !

Ce soir, l’équipe de France avait l’occasion de composter presque définitivement son billet pour la Coupe du monde 2014 en recevant l’Espagne à Saint-Denis. Malheureusement, les Bleus, sans être ridicules, se sont inclinés 1-0. Résultat qui permet aux Espagnols de repasser devant les joueurs de Didier Deschamps… Pour l’occasion, le Yaourt du Sport vous livre les notes des 22 joueurs de ce France – Espagne ! L’homme du match ? Un indice : « c’est un bon achat, n’est-ce pas Arsène ? »

Les notes des joueurs pour France - Espagne (Qualif. CdM 2014)

France – Espagne : Les notes des joueurs !

Les notes bleues

Lloris (5) : Une bonne prise de balle (22e). Pas franchement verni sur le but espagnol. Il n’a pas eu grand-chose d’autre à faire. Heureusement pour lui, l’arbitre devait être en train de se gratter le nez lorsqu’il fauche Pedro comme un lapin de Garenne, en plein vol (30e).

Evra (4) : Sa lenteur reste son principal point faible. Ses intentions offensives le sauve d’une très mauvaise note, mais il est à la rue sur le but (58e) et l’entrée du fulgurant Navas sur son aile signe son arrêt de mort.

Koscielny (6) : Un marquage ferme sur Pedro tout au long du match, et surtout un excellent retour pour bloquer Navas (81e). Un bon match pour le Gunner, qui goinfre cependant le dernier ballon de contre.

Varane (6) : Une des bonnes satisfactions françaises, il n’aura pas joué comme un peintre, Raphaël. Précieux lors de ses interventions aériennes, il aurait même pu marquer sur corner (70e).

Jallet (5) : Il a mis du temps à se positionner et à multiplier les mauvaises couvertures en début de rencontre. Il a ensuite beaucoup apporté offensivement avec de bonnes percées sans réussite. En revanche, il se serait écrié « JALLET », à tort, sur l’ouverture vers Monreal qui amène le but espagnol (58e). Remplacé par Giroud (92e), qu’on attendait peut-être plus tôt.

Pogba (6) : C’est un match bien étrange qu’a vécu le Turinois. Du haut de ses 20 ans, il défend calmement et récupère comme un vieux loup de mer. Son aisance technique et ses relances appliquées lui ont permis de surnager, mais il boit la tasse en une minute en étant tout d’abord averti pour un pied haut sur Xabi Alonso, puis expulsé sur une semelle imaginaire (77e).

Matuidi (5) : Il a été en dedans physiquement par rapport à ses performances habituelles. Il aura cependant trouvé les ressources nécessaires pour tacler violemment Busquets (25e). Trop souvent en retard, il est finalement averti pour accumulation de fautes (68e), ce qui le privera du match contre la Géorgie en septembre.

Cabaye (3) : Il a pris un sacré bouillon face au milieu espagnol. Il n’a aucunement pesé sur le jeu français. Une performance bien terne pour le Magpie. Il a même été averti pour une faute stupide (54e) et sera donc lui aussi absent en Géorgie. Remplacé par Ménez (70e), qui a tenté d’apporter de la vitesse, en vain…

Ribéry (7) : Le meilleur Bleu sur le terrain. Il aura été le seul à apporter le danger dans le camp espagnol. Dommage qu’il pousse trop son ballon (39e) et qu’il manque le cadre de peu (83e). Il a aussi été présent défensivement et n’a pas hésité à mouiller le maillot, ce qui n’a pas été le cas de tout le monde…

Valbuena (6,5) : Une belle ouverture sur Jallet (15e) et une activité maintenue tout au long de la rencontre. Il a tout de même eu le culot de râler contre Busquets qui se roulait par terre. Amusant venant de sa part. Son replacement dans l’axe n’aura rien apporté de plus.

Benzema (2) : Ce serait même étonnant qu’il ait des courbatures demain matin. Remplacé par Mou. Sissoko (82e) qui n’a de mou que le prénom. Un bon impact physique qui mène à la dernière occasion de Ribéry.

Les notes rouges

Valdes (7) : On ne peut pas dire qu’il ait eu des dizaines d’arrêts à faire, mais il les a tous faits, en particulier devant Ribéry (38e) et Evra, finalement signalé hors-jeu à tort (86e). Une sortie bien foirée tout de même qui aurait pu coûter la victoire à son équipe (74e).

Monreal (8) : L’Espagne craignait que le forfait de Jordi Alba ne lui soit préjudiciable… Monreal a été un suppléant parfait sur le côté gauche ! Bien que parfois en retard dans son repli défensif, il a réalisé une prestation aboutie grâce à un apport offensif constant. Presque décisif dès la 5e minute (raté de Xavi), il l’est vraiment à la 58e sur le but. Bref, il a mis au supplice Jallet, qui n’a jamais trouvé à quelle sauce manger Nacho.

Ramos (6,5) : Quelquefois à la Ramos, le défenseur central madrilène n’en a pas moins été rassurant pour l’arrière-garde espagnole. Présent dans les duels aériens, il a souvent compensé les errements de son compère.

Piqué (4) : Il a vraiment soufflé le chaud et le froid ce soir, comme souvent ces derniers temps. Auteur de quelques interventions très propres, comme ce tacle pas Pique des hannetons dès la 8e minute, il est aussi à l’origine de presque toutes les situations chaudes françaises (38e ou 83e face à Ribéry), qui ont dû glacer le sang des supporters espagnols.

Arbeloa (3) : Bon, on ne va pas revenir sur la technique d’Arbeloa, bien inférieure à celle de ses partenaires… Parce que, apparemment, lui c’est plus dans les tâches défensives qu’il excelle. Et bien, ce soir, même en défense, il a été loin d’être impeccable, surtout face à Ribéry. Il conclut son concerto par un carton jaune on ne peut plus mérité (85e).

Busquets (7) : Je ne sais pas ce qu’il a foutu dans les vestiaires à chaque fois, mais il a commencé chaque mi-temps en perdant un ou deux ballon(s). Mais ensuite, c’est très solide ! Et pourtant, il avait à qui parler avec Matuidi notamment… Il s’est même payé le luxe de plusieurs montées (22e, 91e), sans réussite.

Xabi Alonso (7) : Bon et précis, comme d’hab. Quelques rares maladresses pour pas qu’on l’accuse de tricher.

Xavi (4) : Interdit de retoucher son père. Peut-être gêné par le terrain… Ou par les années qui finissent par peser ? Toujours est-il que le métronome catalan a été moins vif, moins précis, moins décisif. D’ailleurs, il manque rapidement l’occasion de mettre sa sélection à l’abri (5e).

Iniesta (6) : On dirait que ce mec attire les ballons à lui, c’est vraiment la plaque tournante du jeu ibérique. Mais ce soir, il n’a pas été décisif et a eu quelques difficultés face au pressing adverse. Notons tout de même deux belles ouvertures en première mi-temps (5e et 30e) et une terrible percée stoppée par Lloris en deuxième (54e). Remplacé par Mata (92e), pas réveillé, mais il faut se méfier quand Mata dort.

Pedro (7,5) : Evra a eu beaucoup de mal à le contenir… Ce soir, Pedro a fait du bon Pedro : des débordements, de la percussion et un penalty qu’il aurait pu (dû ?) obtenir à la 30e minute. Ça aurait fait trois penaltys obtenus face à la France ! Et, bien sûr, c’est lui qui inscrit le seul but du match, action dont il est à l’origine (58e). Remplacé par Fabregas (75e), qui prend un carton jaune au bout d’une minute pour antijeu. Excellent.

Villa (2,5) : Soyons cohérent : ce soir, Villa, bien muselé par Koscielny, n’a pas été meilleur que Benzema. Mais, il obtient un demi-point bonus pour son titre de meilleur sosie de star. Remplacé par Jesus Navas (60e), auteur d’une entrée remarquée, avec plusieurs accélérations (62e, 91e). On l’attend toujours dans la prochaine édition du « Qui veut épouser mon fils ? » espagnol.

Et vous, vous auriez mis les mêmes notes ? Vous auriez mis moins à Benzema ? Dites-le en commentaire, ou rejoignez-nous sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport !

La rédac’ Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.