Lettre ouverte à Karim Benzema : La Marseillaise, un supplice ?

Karim Benzema ne veut pas chanter l'hymne national de l'équipe de France

Aujourd’hui, Karim Benzema, l’attaquant de l’équipe de France, était l’invité de Luis Fernandez sur RMC. Interrogé sur le fait qu’il ne chante jamais La Marseillaise, l’attaquant du Real Madrid s’est un peu braqué et a laissé entendre qu’il ne changerait pas. Le Yaourt du Sport lui adresse cette lettre ouverte pour dénoncer un tel entêtement…

Cher Karim,

Aujourd’hui, face à Luis Fernandez, tu as déclaré à propos de l’hymne national français :

« Je ne l’ai jamais chanté. Et ce n’est pas parce que je vais le chanter que je vais mettre un triplé derrière. Si je ne chante pas La Marseillaise, que le match commence, que je mets trois buts, je pense qu’on ne va pas dire à la fin du match que je n’ai pas chanté La Marseillaise. C’est ça le souci, c’est parce que ça fait un moment que je n’ai pas marqué en équipe de France. »

En effet, ton mutisme sur le front de l’attaque française est bien plus important pour les Bleus que ton refus de chanter l’hymne. Et si tu te mettais d’un coup (on peut rêver) à enfiler les buts comme des perles, on te reprocherait certainement moins ton attitude d’avant-match. En revanche, si tu continues à être inefficace, on risque de te resservir ce plat à tous les repas… Alors pourquoi prendre le risque de te faire sans cesse emmerder ? Un conseil : Karim, sois pas con, essaie d’apprendre les paroles, et si t’y arrives pas, fais juste un mauvais playback, tu seras plus tranquille…

On continue avec la suite de tes propos :

« Ça n’a rien à voir avec ce que j’ai entendu, comme quoi je n’aime pas l’équipe de France. Il faut se calmer. J’aime bien l’équipe de France. Comme je l’ai dit, c’est un rêve pour moi de jouer pour l’équipe de France. »

Bon, nous voilà rassurés, tu « aimes bien l’équipe de France »… Apparemment, ce serait même un « rêve » qui se réaliserait pour toi. Mais c’est quoi ton rêve exactement ? A travers tes mots, on a plutôt l’impression que ton désir était de devenir un des meilleurs joueurs de France, si ce n’est le meilleur, ce que tu as accompli puisque tu es incontournable en sélection. Mais, franchement, rêvais-tu de représenter ton pays ? Et oui, être appelé en sélection, ce n’est pas seulement être récompensé de ses bonnes performances en club. C’est aussi représenter une nation, la France pour rappel, et nombre de supporters voient en leur équipe une véritable vitrine de leur pays. Ils peuvent donc être attachés à certains symboles…

Suite et fin des extraits de tes réponses :

« On ne va pas me forcer à chanter La Marseillaise. Zidane, par exemple, ne chantait pas forcément La Marseillaise. Et il y en a d’autres. Je ne vois pas où est le problème de ne pas chanter La Marseillaise. On mélange tout. Il y a même des supporters qui ne la chantent pas. Ce n’est pas tout le stade qui chante La Marseillaise ! »

Voilà, c’est lâché, on ne va pas te « forcer à chanter La Marseillaise »… Non, on n’oserait pas, tant cela semble une épreuve pour toi… Passons sur la comparaison avec Zidane, qui peut être certes un modèle en termes de football, mais certainement pas en matière de valeurs morales… Regardons plutôt l’excellent argument (tu conviendras que ça fait un peu persécuté) : « Mais m’sieur, y a pas que moi, les autres aussi, ils le font ! » En effet, bien vu Karim, il y a des supporters qui ne chantent pas l’hymne national. J’ajouterais même que, chez eux, les téléspectateurs ne chantent pas forcément non plus ! Mais comment t’expliquer… En général, lors de la retransmission télévisée, les caméras s’arrêtent étrangement plus volontiers sur les 11 joueurs de l’équipe que sur les quelques dizaines de milliers de supporters… Et oui, on en revient à la même chose : quand tu portes le maillot de l’équipe de France, tu es en quelque sorte un représentant, un ambassadeur de la France ! Et tu es regardé par des millions de Français prêts à t’encourager, te maudire, t’aimer, te détester…

Et au bout du compte, qu’est-ce qui te dérange tant dans cet hymne ? Pourquoi tu t’obstines à ne pas vouloir chanter ? Tu trouves les paroles trop violentes ? Tu ne comprends pas les paroles ? Tu trouves que ce n’est pas du son assez lourd ? Non, Karim, on n’a pas l’intention de te « forcer à chanter La Marseillaise ». En revanche, on peut t’y encourager, tu aurais beaucoup à y gagner, et a priori assez peu à y perdre. Ça te permettrait peut-être d’avoir une meilleure image auprès du public français, qui a parfois un peu l’impression que ça te fait vraiment chier de venir en équipe de France. Et si en réalité ce n’est pas le cas, essaie de peut-être de montrer un peu de joie de vivre. Essaie de sourire de temps en temps. Mais sourire, c’est peut-être aussi un supplice pour toi… C’est promis, on ne t’y forcera pas.

B.

Allez, Karim, une petite réponse ? Même brève ? Tu peux la faire en commentaire, ou nous rejoindre sur la page facebook du Yaourt du Sport ou sur le compte Twitter du Yaourt du Sport ! ;) 

3 réflexions sur « Lettre ouverte à Karim Benzema : La Marseillaise, un supplice ? »

  1. Pourquoi tant de dédain de sa part ? Petite remarque : l’argent ne fait pas le bonheur dit-on. Moi j’ajoute qu’il ne rend pas intelligent et même que plus on est riche plus on peut être bête.

    • C’est sûr que le fait d’être plein aux as peut impliquer un certain mépris pour les autres ! Mais bon, certains footballeurs sont également très bien payés et n’ont pas pour autant le même comportement : Lloris, Matuidi…

  2. Ping : Les notes des joueurs de l’équipe de France pour France – Géorgie (3-1) | Le Yaourt du Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.