Portugal – Espagne : les notes !

La première demi-finale de l’Euro, Portugal – Espagne, était placée sous le signe de l’Ibère ! Et ce n’est pas l’équipe qui jouait en blanc, le Portugal, qui s’est qualifiée, mais bien l’Espagne, toujours en lice pour conserver son titre ! Pas d’avalanche de buts, ni de tempête d’occasions (un peu plus en prolongations), c’est bien l’épreuve des tirs au but, glaçante de tension, qui a envoyé l’Espagne en finale. On débriefe, à froid, cette rencontre et le Yaourt du Sport, toujours frais et un peu givré, vous glisse les notes des joueurs ! L’homme du match ? Indice : il a une tête de Yéti et un nom de vieux.

Honneur aux vaincus : les Portugais !

Rui Patricio (4) : Ok, je suis un peu sévère. Je n’oublie pas qu’il a réalisé deux excellentes parades devant Iniesta et Navas et qu’il a très bien sorti le tir au but de Xabi Alonso. Mais il a été tellement fébrile dans son jeu au pied… Juste pour l’exemple, vers la 110è minute, il prend 30 secondes à dégager… pour la mettre en touche. SOS, Portugal cherche gardien.

Coentrão (6.5) : Je suis surpris qu’on ne parle pas davantage de ce joueur. Certes, il n’a pas retrouvé le niveau qu’il avait il y a deux ans, mais il a prouvé ce soir qu’il n’était pas encore à jeter ! A été décisif défensivement à plusieurs reprises et a plusieurs fois tenté d’apporter le surnombre à gauche.

Bruno Alves (4) : Moins serein que d’habitude et commettant beaucoup de fautes, il souffre de la comparaison avec son compère de la défense centrale. Et il se paie le luxe de manquer son tir au but (bien arrêté par Casillas tout de même).

Pepe (7) : L’homme du match. Et un des meilleurs joueurs depuis le début de l’Euro. Physiquement, c’est un monstre et en plus, désormais, il commet peu de fautes (je crois même qu’il en subit davantage). Impérial dans le jeu aérien et propre dans ses relances, il réussit même son tir au but !

Pereira (3) : Beaucoup d’actions espagnoles sont venues de son côté. Il a énormément souffert successivement face à Iniesta, Alba ou encore Pedro.

Veloso (6) : Il a eu du mal en fin de match, mais il a été un rouage essentiel du milieu portugais, notamment pour couper les transmissions espagnoles. Tout de même un peu moins imprenable que ses camarades du milieu. Remplacé par Custodio, que je n’ai pas beaucoup vu.

Meireles (6.5) : Quelle activité ! Il a dû en avaler des kilomètres ! Une coupe de cheveux toujours intéressante et un pressing quasi constant qui a embarrassé Xavi. Remplacé par Varela, qui s’est surtout distingué pendant les prolongations en tergiversant sur la balle qui aurait pu emmener le Portugal tout droit en finale.

Moutinho (6.5) : Malgré quelques périodes où il disparaissait, le milieu portugais a montré toute l’étendue de son talent, que ce soit techniquement, mais également, et c’est plus surprenant, défénsivement. Dommage qu’il manque son tir au but, il aurait mérité une meilleure sortie.

Nani (3) : Nani n’a pas choisi le bon match pour se montrer discret. On l’avait un peu remarqué en première mi-temps, sans qu’il soit décisif. Mais par la suite, on l’a totalement perdu de vue. Vous aussi, un moment, vous vous êtes demandé s’il était toujours sur la pelouse ?

Ronaldo (4) : D’aucuns disaient que l’attaquant madrilène jouait peut-être le Ballon d’or sur ce match. Si c’est le cas, c’est sans doute raté. Pourtant, il a essayé d’accélérer et représentait souvent la principale menace portugaise. Malheureusement, ses mauvais choix et ses frappes grotesques ternissent son bilan. N’a même pas eu l’occasion d’effectuer son tir au but. Et une question : vous trouvez normal qu’il soit capitaine ?

Almeida (2) : Sans faire exprès, j’ai failli écrire « Almerdia ». True story. Et ouais, ça lui irait bien sur ce match. Remplacé par Nelson Oliveira, qui n’a pas vraiment fait mieux, mais lui n’a pas tellement eu l’occasion de prouver qu’il pouvait le faire.

Le tenant du titre est toujours là : les notes espagnoles

Casillas (6.5) : Un tir au but arrêté, on lui demande pas beaucoup plus. Et cet arrêt aura été décisif… Et puis, il n’a pas eu grand-chose d’autre à faire puisque les Portugais se sont surtout contentés d’arroser autour du but.

Alba (6.5) : Pas au mieux de sa forme en début de match, régulièrement distancé, il est monté en puissance le long de la rencontre. Et au bout d’un certain temps, il a complètement verrouillé son couloir et a pu apporter le surnombre en attaque. Il a beaucoup fait souffrir Pereira et c’est lui qui sert Iniesta sur la meilleure action du match.

Piqué (4.5) : Toujours fébrile, notamment quand il a le ballon dans les pieds, il semble avoir perdu la technique qui faisait de lui un des meilleurs défenseurs du monde. Néanmoins, sa présence dans les duels aériens et son tir au but réussi remontent un peu sa note.

Ramos (6) : Heureusement que lui assure en défense centrale. Parfois limite dans ses interventions, il a cependant été décisif face aux attaquants portugais et son jeu de tête a été intéressant devant. De plus, il réussit son tir au but.

Arbeloa (4) : Je ne suis toujours pas convaincu par l’arrière droit espagnol… Heureusement, il se rattrape un peu en fin de match avec quelques interventions devant Ronaldo, mais il a été globalement dépassé.

Busquets (7) : Travailleur de l’ombre, il a pour moi été le meilleur espagnol sur le terrain. Présent dans le jeu aérien, propre dans les relances, à l’origine de plusieurs interceptions, il est un rouage indispensable de l’Espagne (et du Barça).

Xabi Alonso (5.5) : Plaque tournante du jeu espagnol, Xabi Alonso a été un peu moins précis, un peu moins juste que d’habitude. Un bon match tout de même, mais moins époustouflant que lors des matchs précédents. Il faut dire que l’opposition était coriace en face. Par ailleurs, il manque le premier tir au but, même s’il est plutôt bien tiré.

Xavi (5) : Il a tenté d’orienter le jeu de son équipe, mais le milieu portugais l’a empêché de distiller ses bons ballons. Il semblerait que le Portugal avait compris qu’il fallait absolument museler le milieu de terrain de Barcelone et l’a bien fait, même si ça n’a pas été suffisant. Remplacé par Pedro, qui a réalisé une excellente rentrée sur la gauche, même s’il se fait rattraper par Coentrão après un bon service de Fabregas. Il semble revivre sous le maillot de son pays.

Iniesta (6.5) : Même s’il n’a pas été décisif, le petit milieu espagnol a encore une fois été le maître à jouer de son équipe. Pas avare en accélérations et en dribbles (souvent réussis), on dirait qu’il a des yeux dans le dos. C’est lui qui a la balle de match en prolongations, qu’il négocie bien mais qui est détournée par Rui Patricio. Il marque son tir au but.

Silva (5.5) : Je suis un peu partagé face à la prestation de David Silva. Très remuant, demandant souvent la balle, il utilise bien ses ballons, a une bonne vision du jeu et une technique impeccable. Cependant, je trouve qu’il joue un peu à contretemps de ses coéquipiers et qu’il a du mal à s’inscrire dans le schéma de jeu de Del Bosque. Remplacé par Jesus Navas, qui a une nouvelle fois fait une très bonne rentrée. Il a dynamité le côté droit. A n’en pas douter, les entrées couplées de Pedro et de Navas ont apporté l’étincelle qui manquait au jeu espagnol.

Negredo (3) : Enfin, l’Espagne jouait avec un vrai attaquant de pointe ! Malheureusement, Negredo n’aura pas apporté grand-chose devant. Tout juste a-t-il pris quelques ballons de la tête, mais face à un client comme Pepe, ce n’est pas évident. Je ne comprends toujours pas pourquoi Llorente n’a pas sa chance… Remplacé par Fabregas, qui marque le tir au but de la victoire. Hormis ça, il a signé une prestation plutôt bonne, mais je vais me répéter, j’aurais fait entrer Llorente pour voir…

B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.