France – Estonie : le débrief !

Dernière chance pour se montrer ou se blesser sous le maillot bleu, France – Estonie vient de s’achever au Mans. On a infligé une sacrée correction à cette redoutable équipe ! Allez, ne boudons pas notre plaisir de voir des buts en Bleu et penchons-nous sur ce qu’il faut retenir du match, en distribuant toujours les pouces en l’air et les pouces en bas !

Pouce en l’air pour…

  • Franck Ribéry : Honnêtement, avant son but, je n’avais pas remarqué qu’il était sur le terrain. Mais quelle combinaison avec Benzema et quel sang-froid ! Et pour couronner le tout, un centre au cordeau pour le 3è but de… Benzema. 3 buts en 3 matchs, et une passe dé en prime, c’est ça qu’on veut ! De manière générale, pas toujours les bons choix, mais beaucoup de mouvement et de provocation. Petite stat en prime : 60è match pour Ribéry, 10è but et 10è passe décisive.
  • Karim Benzema : Ribéry-Benzema, ces deux-là auront tout fait dans ce match ! Les buts, les passes décisives ! Et de quelle manière ! Benzema a d’abord débloqué son compteur but d’une frappe magistralement enroulée. Puis il a aggravé la marque d’une subtile reprise du talon ! Bon ok, il s’est un peu foiré, mais ça compte quand même. Et la prochaine fois, s’il en met 2 au fond, il peut les mettre avec ce qu’il veut ! (ne pas sortir cette phrase de son contexte)
  • Le public du MMArena : Ça fait plaisir d’entendre une telle ambiance pour un match de l’Equipe de France ! Quelle ferveur pendant la Marseillaise ! En revanche, malus pour le nom du stade qui me rappelle un bon nombre de pubs horripilantes !
  • Le nom des joueurs estoniens : C’est con, mais j’aime bien découvrir de nouveaux joueurs avec des noms marrants. Jääger, Puri, Teniste… Mais promis, je ferai pas de jeux de mots Puri.

Pouce en bas pour…

  • Franck Ribéry : Allez, un but contre l’Angleterre et j’arrête cet acharnement ! (voilà qui devrait le motiver !)
  • Alou Diarra : On a cru revivre la blessure de Mvila au bout de 20 secondes de jeu. Un troisième milieu défensif indisponible, ça aurait fait beaucoup. En même temps, un mec qui se blesse tout seul, en faisant une passe, sans même être sous pression… Dans le genre sportif français ridicule, on n’a pas fait aussi bien depuis la skieuse Marion Rolland aux JO 2010.
  • Philippe Mexès : Haha qui n’a pas souri en le voyant s’emmêler tout seul les pinceaux en pleine surface ?! A part ça, quelques interventions, mais beaucoup d’approximations et de fautes.

B.

5 réflexions sur « France – Estonie : le débrief ! »

  1. Tu as quand même oublié Menez qui malgré son but a fait très fort pendant 20 minutes entre maladresse, mauvais choix et approximations !!

    • Plutôt d’accord avec toi ! J’avais commencé à écrire sur lui et je me suis arrêté à son but. Il l’a échappé belle ! ;) Ceci dit, s’il gagne en intelligence de jeu (ce qui est pas fait, certes), ce mec peut vraiment être redoutable !

  2. Ouai salut! Je lis souvent votre blog et je vous dis, c’est bien ! C’est un bon blog d’où qu’est ce qu’on peut lire des bons commentaires. Et même si vous arrêtez pas de me moquer, eh bin je vais faire de mon meilleur possible pour marquer contre les anglais pour que vous me donnez que des pouces en l’air seulement.

    Phrenk Rybairi

  3. C’est le blog du LE Babass ?!!
    Pitin… le pot de yaourt en plus…
    « On se lève tous pour bûûûchette ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.